Métiers des Maths

Version imprimableVersion imprimableEnvoyer à un amiEnvoyer à un ami

Priorité de tous, l'insertion professionnelle est au cœur de nos formations et contrairement aux idées reçues, les étudiants en mathématiques se taillent la part du lion !

Si vous souhaitez vous destiner à une carrière dans les métiers des mathématiques, vous n'allez pas être déçus ! Vous pouvez consulter l'article Les maths dopent l'économie française du journal du CNRS qui résume une étude publiée par l’Agence pour les mathématiques en interaction avec l’entreprise et la société (Amies) et qui révèle l’impact socio-économique majeur de cette science dont la valeur ajoutée s’élève à 15 % du PIB français et qu'au niveau national, la France compte 2,4 millions d’emplois dépendant plus ou moins directement des mathématiques, soit 9 % de l’emploi total. De plus, le Ministère de l'Education Nationale, de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche publie chaque année les résultats de l’insertion professionnelle des diplômés de l’université. Voici un extrait d'un article du journal Le Monde (vous pouvez consulter l'article complet sur ce lien)  qui résume la situation :

Comme l’on pouvait s’y attendre les plus chanceux sont les scientifiques : 91 % ont un emploi, à 94 % de cadre, rémunéré 31 100 euros bruts par an. Parmi eux, les mathématiciens sont les rois, avec un taux d'emploi de 98 % et une rémunération brute frôlant les 33 800 euros.

Qui peut désormais douter des débouchés des filières de mathématiques ? Mais la question est peut-être ailleurs, quels sont les métiers des mathématiques ?

Une première réponse concerne les métiers de l'enseignement des mathématiques, et là,  le nombre de postes offerts aux concours du second degré de la session 2015 du ministère de l'éducation nationale est au plus haut :

  • 1440 postes au Capes (Certificat d'Aptitude au Professorat de l'Enseignement du Second degré) de mathématiques sur un total de 7200 toutes disciplines confondues. La préparation au Capes de mathématiques a lieu désormais au sein du master "Métiers de l’enseignement, de l’éducation et de la formation" (MEEF) à l'ESPE à l'issue d'une licence de mathématiques (ou équivalent).
  • 457 postes à l'agrégation de mathématiques sur un total de 1940 toutes disciplines confondues. La préparation à l'agrégation de mathématiques a lieu au sein de notre master Mathématiques et Interactions.

Malheureusement beaucoup d'autres métiers des mathématiques sont méconnus et pourtant très porteurs et accessibles à l'issue de notre licence ou de notre master. Plus de la moitié des diplômés de mathématiques sont dans la fonction publique. Parmi ceux-ci, trois sur quatre sont enseignants, les autres ont choisi la recherche ou ont intégré l’administration à des postes divers. Ce que l’on sait moins c’est que les mathématiciens ont aussi investi l’industrie et les services !
On estime que les différents types d’emplois qu’ils occupent sont passés d’une centaine à 2000 en vingt ans !

Trois sociétés, dites savantes, de mathématiques en France (Société Mathématique de France, Société Mathématique Appliquées et Industrielles et Société Française de Statistique) se sont employées au mieux à communiquer sur ces métiers. Vous pouvez consulter les brochures suivantes :

concernant les métiers de la statistique, vous trouverez sur la page Formations et Métiers de la Société Française de Statistique, des témoignages de statisticiens. Vous trouverez également, sur le site de l'Onisep, une page Quels métiers pour les matheux ?.

Enfin, si vous vous posez toujours la question "A quoi servent les mathématiques ?", vous découvrirez avec les brochures l'Explosion des mathématiques et l'Explosion continue, des éléments de réponses à cette question, ces brochures ayant pour but de montrer à un large public l'intérêt et la modernité des mathématiques, et d'expliquer les enjeux de la recherche. Vous découvrirez en tout cas que les mathématiques sont présentes souvent où l'on ne l'imaginait pas...